WhatsApp Image 2024-05-07 at 16.42.19

Le ministre de la Transformation numérique rencontre le secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications (UIT)

mardi 7 mai 2024 à Genève, le Ministre de la Transformation Numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration Monsieur Mohamed Abdallahi LOULY s’est réuni avec la Secrétaire Générale de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) Madame Doreen Bogdan Martin en marge du sommet « Groupe Intergouvernemental d’Experts sur le Commerce Électronique et l’Économie Numérique » organisé par la CNUCED. Au cours de cette rencontre, le Ministre a abordé avec la Secrétaire Générale divers points relatifs à la coopération entre la Mauritanie et l’UIT.

Parmi les sujets discutés, le Ministre a évoqué la possibilité d’obtenir le soutien de l’UIT dans plusieurs domaines stratégiques, à savoir :

  • Renforcement des capacités en matière de conception et de mise en œuvre de projets d’infrastructures numériques,
  • Implication active dans les projets liés à l’intelligence artificielle, notamment ceux visant à promouvoir une éducation inclusive.
  • Renforcement des initiatives visant à rendre les projets des grands modèles de langage accessibles à tous les pays.
  • Cybersécurité.
  • Possibilité de bénéficier de l’initiative GIGA, qui vise à connecter toutes les écoles à Internet et à offrir à tous les jeunes l’accès à l’information et aux opportunités qu’offre le monde numérique.
  • Possibilité pour des cadres mauritaniens de bénéficier de stages au sein de l’UIT en vue de renforcer leur expertise et contribuer à la mission de cette institution onusienne.

En outre, d’autres sujets relevant du domaine de compétence du ministère ont été abordés lors de cette réunion.

 La secrétaire générale a exprimé une ferme volonté d’apporter son soutien à la Mauritanie, non seulement sur les points évoqués ci-dessus, mais également dans d’autres domaines favorisant sa transformation numérique.

Cette rencontre témoigne de l’engagement mutuel entre la Mauritanie et l’UIT pour renforcer la coopération dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, dans le but de promouvoir le développement socio-économique du pays.

La réunion s’est déroulée en présence de Son Excellence l’ambassadeur de la Mauritanie à Genève Mr. Bal Mohamed Lehbib et la chargée de mission Mme. Matchiane Bacar.

WhatsApp Image 2024-05-06 at 16.55.19

Le Ministre de la Transformation numérique prononce un discours lors de la table ronde organisée par la Cnuced

Le Ministre de la Transformation numérique de l’innovation et de la modernisation de l’administration a prononcé aujourd’hui un discours lors de la table ronde organisée par la CNUCED sur le thème : « Renforcer la préparation au numérique : de l’évaluation à la mise en œuvre », dans le but de partager les expériences nationales et régionales et de proposer des options politiques pour accélérer la préparation au numérique. Le ministre a mis en lumière les progrès remarquables réalisés par la Mauritanie dans ce domaine tout en exposant les défis substantiels auxquels le pays est confronté pour faciliter le commerce électronique. Ces progrès et défis englobent notamment les infrastructures TIC, l’adoption de la culture numérique, l’élaboration de cadres juridiques appropriés, la promotion des paiements numériques, l’accessibilité aux financements, la résolution des lacunes en matière de données, ainsi que d’autres disparités numériques significatives.

WhatsApp Image 2024-04-30 at 13.21.38

Le ministre de la Transformation numérique inaugure Lancement officiel du projet “WARDIP” en Mauritanie

Le ministre de Transformation Numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration, M. Mohammed Abdallahi Louly a supervisé, mardi à Nouakchott, l’ouverture officielle du programme régional d’intégration numérique en Afrique de l’Ouest “WARDIP”- Mauritanie,

Cette rencontre d’une journée, vise à soutenir les initiatives régionales visant à étendre la couverture géographique et à accroître l’accès aux réseaux à haut débit.

Dans un discours prononcé à cette occasion, le ministre de Transformation Numérique de l’Innovation et de la Modération a expliqué que le projet vise à promouvoir le développement de l’intégration des marchés numériques au niveau régional conformément au programme national de transformation numérique pour la période 2022-2025.

Le ministre, affirmé que le projet traduit la vision de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, qui vise à placer le numérique au cœur de l’administration publique afin de la moderniser et de rapprocher le service au citoyen.

Il a souligné que le coût total de ce projet s’élève à 60 millions de dollars américains et qu’il est le résultat d’une coopération conjointe entre la Mauritanie et la Banque mondiale, remerciant cette dernière pour son appui constant à notre pays.

M. Ould Louly a déclaré qu’à travers cela, le département cherche à informer toutes les parties prenantes gouvernementales, le secteur privé, le monde universitaire et la société civile sur les activités du projet, ses objectifs et les avantages potentiels que tous peuvent en tirer.

WhatsApp Image 2024-04-26 at 12.25.32

Le ministre de la transformation numérique reçoit l’ambassadeur du Maroc

Le ministre de la Transformation numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration, M.Mohamed Abdallahi Louly, a reçu, vendredi matin, à son bureau, à Nouakchott, SEM. Hamid Chabar, Ambassadeur du Royaume du Maroc accrédité auprès de notre pays.

Au cours de l’entretien, les deux parties ont évoqué les perspectives de coopération entre les deux pays frères et les moyens de les renforcer et de les développer davantage.

WhatsApp Image 2024-04-16 at 12.30.46

Lancement de l’étude sur l’état de préparation de la Mauritanie au commerce électronique

Le ministre de la Transformation numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’administration, Mohamed Abdallahi Ould Louly, a ouvert, mardi à Nouakchott, l’atelier de lancement d’une étude visant à évaluer l’état de préparation de la Mauritanie au commerce électronique.

Dans son allocution à cette occasion, le ministre a expliqué que cette étude intervient en application des directives de Son Excellence le Président de la République, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, visant à mettre le numérique au service de la modernisation de l’administration, de l’amélioration de l’inclusion sociale, de la promotion de l’innovation et de l’accroissement de la compétitivité de l’économie mauritanienne.

Il a souligné que cette étude identifie les défis, les opportunités et les actions à entreprendre dans sept domaines clés: l’évaluation de l’état de préparation au commerce électronique, la formulation de stratégies, l’infrastructure et les services TIC, la logistique commerciale, la facilitation des échanges, les solutions de paiement, le cadre juridique et réglementaire, ainsi que le développement des compétences dans le domaine du commerce électronique et de l’accès au financement.

Il a ajouté que l’évaluation de l’état de préparation du commerce électronique de la Mauritanie a été faite selon une approche globale impliquant toutes les parties concernées, notant qu’au cours de la période du 6 au 8 mars 2023, une série de consultations et de discussions thématiques ont eu lieu couvrant les sept axes de l’évaluation, ce qui a contribué à la rédaction du rapport, en plus des informations et des opinions recueillies par le biais de questionnaires en ligne.

Un lancement international du rapport a été organisé le 6 décembre 2023 à Genève lors de la semaine du commerce électronique organisée par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement.

Le ministre a remercié la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) d’avoir préparé ce rapport et l’Agence allemande de coopération et de développement économiques (GIZ) pour son soutien financier à cette évaluation.

Pour sa part, la Coordonnatrice résidente des Nations Unies en Mauritanie, Mme Leila Peters Yahia, a déclaré que le potentiel du commerce électronique en Mauritanie est grand et est soutenu par les progrès réalisés ces dernières années, notamment en matière de connectivité, avec un taux de pénétration d’Internet de 95%, ce qui est supérieur à la moyenne mondiale, notant que le taux de pénétration mobile le plus élevé au monde est de (141,1%).

Elle a ajouté que la volonté politique de haut niveau de faire de la transformation numérique un outil clé pour la modernisation de la gouvernance, l’inclusion sociale et le renforcement de la compétitivité a permis d’identifier un ensemble de projets ambitieux dans l’Agenda numérique 2022-2025 qui sont bénéfiques en raison de leur nature e-commerce.

Pour sa part, l’ambassadrice d’Allemagne, Mme Isabel Henin, a expliqué que l’économie numérique peut être un catalyseur important pour le développement, car elle recèle des opportunités prometteuses pour répondre à l’un des énormes défis auxquels la région est confrontée, notamment en termes de création d’emplois et de perspectives d’avenir pour un nombre croissant de jeunes.

L’émergence d’un marché mondial unifié grâce au commerce en ligne est accessible à tous et peut devenir un puissant moteur de croissance économique, capable d’attirer les investisseurs et de créer des emplois, a-t-elle déclaré.

Elle a félicité le gouvernement mauritanien, en particulier le ministère de la Transformation numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’administration, pour sa persévérance et l’importance qu’il accorde à cette question, notant que l’Allemagne est un partenaire privilégié de la Mauritanie.

Le 6 décembre 2023, un lancement international du rapport a été organisé à Genève en marge de la Semaine du commerce électronique des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED), où l’évaluation de l’état de préparation du commerce électronique de la Mauritanie a été réalisée avec le soutien de l’Agence allemande de coopération et de développement économiques (GIZ) pour le compte du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), dans le cadre de son projet « Centre de l’UpM pour l’emploi, le commerce et l’investissement ». L’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du ministre des Pêches et de l’Économie Maritime, du ministre du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme par intérim, du secrétaire général du ministère de la Transformation Numérique et de plusieurs cadres du départemen

WhatsApp Image 2024-04-15 at 10.52.10_0

Lancement d’un atelier de formation sur le cadre législatif relatif à la cybercriminalité et aux preuves électroniques

Dans le cadre des efforts de la République Islamique de Mauritanie pour adhérer à la Convention de Budapest sur la lutte contre la cybercriminalité, le Ministère de la Transformation Numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration, en collaboration avec le Conseil de l’Europe, a inauguré ce matin un atelier de formation portant sur le cadre législatif relatif à la cybercriminalité et aux preuves électroniques, qui se tiendra sur trois jours à l’hôtel Mauri-Center.
La cérémonie d’ouverture, au nom de Son Excellence le Ministre de la Transformation Numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration, a été présidée par le Chargé de mission, Monsieur Mohamed Lemine SALIHI.
La première journée de cet atelier a été marquée par des présentations approfondies sur les mécanismes, les normes et les conditions d’adhésion à la Convention de Budapest relative à la cybercriminalité, ainsi qu’une analyse détaillée de l’arsenal juridique en matière de cybercriminalité.
L’événement a réuni des représentants des départements de la défense, de la justice, de l’intérieur, des affaires étrangères, de la Cour suprême, de l’Autorité de protection des données à caractère personnel, de l’Autorité de régulation, de la Commission des droits de l’homme, ainsi que des experts et des parties prenantes de la cybersécurité, en plus d’un nombre significatif de cadres du Ministère de la Transformation Numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration.

٩ 2 (1)

Ouverture d’un atelier de formation pour les présidents des commissions des marchés publics

Son Excellence, le Ministre de la Transformation Numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration, Monsieur Mohamed Abdallahi Louly, a présidé cet Jeudi 04.04.2024 dans la salle de réunion du Ministère, un atelier de formation au profit des présidents des commissions des marchés publics au niveau des Départements ministériels et des régions.
Son Excellence le Ministre a ouvert l’atelier en soulignant l’importance des réformes mises en œuvre dans le domaine de la numérisation des marchés publics, et les moyens d’améliorer les procédures y afférentes, conformément aux orientations de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh EL GHAZOUANI, visant à établir des bases réformatrices solides et flexibles dans ce domaine.
Dans ce contexte, les équipes techniques du Ministère ont lancé la plateforme de numérisation des certificats émis par la Direction Générale des Impôts et de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale https://eproc.economie.gov.mr qui sera opérationnelle exclusivement à partir du 8 avril 2024.
Au cours de l’atelier, une présentation détaillée de la plateforme a été faite, abordant en détail les méthodes de vérification les documents et les déclarations. De plus, une formation a été dispensée aux présidents des commissions de passation des marchés publics sur les mécanismes de vérification des dossiers et des documents émis par la Direction Générale des Impôts et la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, ainsi que sur la vérification de la qualification et de la classification des entreprises.
Son Excellence le Ministre a attentivement écouté les interventions et les remarques des participants, puis à répondu à leurs questions et préoccupations concernant les mesures prises à cet égard.
À la clôture de l’atelier, un mécanisme de coordination et de suivi a été établi entre le Ministère de la Transformation Numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration et les autres Ministères bénéficiaires. De plus, chaque bénéficiaire s’est vu attribuer un compte spécifique sur la plateforme

WhatsApp Image 2024-03-02 at 14.07.02

Le Ministre de la Transformation Numérique inaugure les activités de l’atelier consultatif sur la stratégie nationale en matière d’intelligence artificielle

Le ministre de la Transformation numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’administration, M. Mohamed Abdellahi Louli, a supervisé, samedi à Nouakchott, l’ouverture d’un atelier de consultation sur la Stratégie nationale pour l’intelligence artificielle.

L’atelier d’une journée vise à atteindre des objectifs ambitieux qui définissent des pistes d’action et encouragent des utilisations pratiques dans des secteurs clés où l’IA peut contribuer à l’amélioration des services et de la productivité, tels que les services de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et de l’industrie.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le ministre de la Transformation numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’administration a indiqué qu’en application des instructions de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, d’encourager et de développer la transformation numérique, cette rencontre vise à discuter du contenu de la stratégie du pays en matière d’intelligence artificielle.

Il a ajouté que cet atelier intervient à un moment où le rythme de la révolution de l’intelligence artificielle s’accélère, ce qui nécessite de définir une vision pour une stratégie nationale dans ce domaine qui aspire à atteindre des objectifs ambitieux et à déterminer les lignes d’action.

Le ministre a précisé que la révolution rapide et profonde de l’intelligence artificielle offre des opportunités sans précédent dans les domaines économique et social, et permet d’améliorer la performance et l’efficacité du travail gouvernemental, et comporte de réelles opportunités pour relever de nombreux défis urgents dans de nombreux domaines tels que l’autosuffisance alimentaire, l’accès à une éducation de qualité et des soins de santé.

Il a souligné que la stratégie nationale dans ce domaine devrait se concentrer sur les axes de base, représentés par la construction de l’infrastructure technique qui soutient les applications d’intelligence artificielle, telles que les réseaux de communication rapides et fiables et l’infrastructure cloud, et le développement de programmes d’éducation et de formation spécialisés dans le domaine de l’intelligence artificielle pour qualifier les cadres humains locaux et augmenter leur efficacité dans ce domaine.

Il a souligné que les pays en sont à des stades différents dans l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies et de politiques nationales en matière d’IA, notant que certains pays, comme le Canada et la Finlande, ont élaboré leurs stratégies nationales en matière d’IA dès 2017, suivis par le Japon, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni en 2018.

Il a cité d’autres pays, comme le Brésil, l’Égypte, la Hongrie, la Pologne et l’Espagne, qui ont lancé une stratégie nationale en matière d’IA en 2021.

Le ministre a souligné l’urgence de prendre des mesures afin d’identifier les moyens les plus efficaces de rattraper ce retard, soulignant que la réalisation d’une stratégie nationale ambitieuse pouvant être mise en œuvre et d’un suivi responsable nécessite des efforts conjoints et une coopération continue entre les secteurs gouvernementaux, les experts en exercice, les chercheurs, les innovateurs, les entrepreneurs créatifs et les forces vives de la société.

L’atelier a été inauguré en présence des ministres de l’Hydraulique et de l’Assainissement, de l’Agriculture, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, ainsi que du représentant de la Présidente de la Région de Nouakchott et d’un certain nombre de cadres du département de la Transformation numérique.

WhatsApp Image 2024-03-06 at 09.59.47 (2)

Démarrage un atelier national pour l’élaboration d’un modèle opérationnel de confiance numérique

Le ministre de la Transformation Numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration, M. Mohamed Abdallahi Louli, a supervisé, mercredi au siège du Ministère à Nouakchott, l’ouverture d’un atelier national d’élaboration d’un modèle national opérationnel de confiance, organisé en coopération entre le secteur et l’Organisation arabe des TIC.

D’une durée de deux jours, l’atelier vise à réunir les acteurs clés du pays autour d’une réflexion stratégique pour développer un modèle national de confiance numérique, capable d’apporter la sécurité nécessaire aux applications Internet développées par le secteur, en plus des différentes transactions électroniques via Internet liées aux projets développés par les institutions publiques et privées.

Dans son allocution à cette occasion, le ministre a expliqué que l’ouverture de cet atelier s’inscrit dans le cadre des directives de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, visant une transformation numérique qui bénéficiera aux institutions publiques et aux citoyens.

Il a souligné que cette étape est d’une grande importance sur la voie de la transformation numérique et vise à développer le système d’infrastructure à clé publique pour assurer la cybersécurité et parvenir à l’élimination complète du papier, de l’impression et de la mobilité dans les processus et procédures électroniques.

« Les transactions électroniques sont devenues d’une grande importance, avec la diversité des secteurs qu’elles incluent, car elles sont devenues l’un des piliers de l’e-gouvernement », poursuit M. Louli.

Au sujet des infrastructures, le ministre a précisé que la PKI a été largement déployée pour créer la confiance numérique, afin de protéger les transactions sensibles contre les cyber-risques qui les menacent.

Il a noté que la mise en œuvre de la PKI est, particulièrement, complexe en raison des risques de sécurité qui surviennent, à travers la mise en place d’une plateforme de gestion des visas, soulignant qu’elle nécessite une coopération et une coordination globales entre les différentes autorités concernées par la conception, le déploiement, la maintenance, la commercialisation, le contrôle et la réglementation de la confiance numérique au niveau national pour atteindre la sécurité souhaitée.

Le ministre a remercié l’Organisation arabe des TIC pour son soutien à ce projet, qui est l’un des principaux objectifs recherchés par l’Organisation arabe, ainsi que toutes les institutions publiques et privées participant à ce projet.

Pour sa part, le chef d’équipe de la Stratégie arabe de cyber sécurité, M. Mohamed Hamdi, a exprimé sa joie de contribuer à l’encadrement de l’atelier sur le modèle de confiance numérique au niveau national, espérant qu’il sera une contribution réussie et efficace pour faire tourner la roue de l’économie numérique en République islamique de Mauritanie.

Il a ajouté que les systèmes d’information et de communication sont d’une grande importance, car les stratégies, les politiques publiques et les plans d’action en dépendent, afin de développer des initiatives numériques dans divers secteurs économiques.

WhatsApp-Image-2024-02-14-at-12.41.57-2

Le ministre de la Transformation numérique se réunit avec la vice-ministre des Affaires du Cabinet pour les affaires stratégiques des Émirats Arabes Unis

Le ministre de la Transformation numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’Administration, M. Mohamed Abdallahi Louly, a tenu, mardi, une réunion avec Mme Huda Al Hashimi, vice-ministre des Affaires du Cabinet pour les affaires stratégiques des Émirats Arabes Unis et directeur exécutif de l’innovation du gouvernement des Émirats arabes unis, aux Nations Unies, en marge du Sommet mondial des gouvernements, tenu à Dubaï, aux Émirats arabes unis.

La réunion a discuté des aspects de la coopération dans le domaine de l’innovation et des moyens de la développer.

Dans son intervention, le ministre a abordé l’innovation, car il s’agit d’un pilier fondamental du l’action gouvernementale soutenant la transformation numérique dans notre pays.

Il a également évoqué l’écosystème de l’innovation en Mauritanie, les lois législatives pour les entreprises innovantes émergentes et la manière dont elles peuvent contribuer au développement des talents innovants dans le domaine numérique.

À son tour, Mme Huda Al Hashimi a passé en revue la vision stratégique du gouvernement des Émirats Arabes Unis, qui se concentre sur le caractère central de la promotion, de la diffusion et de la généralisation de l’innovation dans l’action du gouvernement et de la société, soulignant que les Émirats Arabes Unis ouvrent à la vulgarisation de la culture de l’innovation pour en faire le mode vie de la communauté et la méthodologie de l’action du gouvernement.

Elle a également mis en exergue la nécessité de créer des partenariats pour renforcer la coopération dans le domaine de l’innovation.

La réunion s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de Mauritanie aux Émirats Arabes Unis, SEM. Mohamed Ahmed Salem Mohamed Rare.